Comprendre le fonctionnement de la reconnaissance faciale sur les Smartphones

La reconnaissance facile est actuellement la technologie d’identification qui est la plus répandue sur les Smartphones. Une solution efficace, mais que très peu de personnes comprennent le fonctionnement. Voici donc quelques informations sur les différentes techniques de décryptage utilisé par cette nouvelle alternative des capteurs d’empreintes.

« Cartographication » du visage

En premier lieu, la reconnaissance faciale cartographie le visage. Le visage de l’utilisateur est alors filmé par l’objectif de l’appareil photo de son smartphone. Des algorithmes permettront par la suite de prendre les mesures des différentes caractéristiques clés du visage humain. Il s’agit essentiellement de l’écartement des yeux, des oreilles, des arrêtes du nez, de la distance entre la lèvre inférieure et le menton, des commissures des lèvres, et bien d’autres encore. Lorsque ces données sont mises bout à bout, elles permettent de définir un profil qui est propre à chaque personne.

Analyse du relief

Les dispositifs de reconnaissance faciale qui sont implantés sur les Smartphones peuvent recourir à deux différentes techniques. La première consiste à faire une analyse du visage en 2D. Elle est assez facile à duper. En effet, une simple photo imprimée sur du papier peut suffire à le bluffer. Pour éviter les tromperies, un capteur de mouvement peut être associé à cette technologie. La seconde technique consiste à projeter des faisceaux lumineux (ou repères lumineux) sur le visage de l’utilisateur pour obtenir une reconnaissance 3D. Les données reçues seront ensuite analysées pour tenir compte de leur déformation et obtenir une cartographie en 3D. Toutes les informations recueillies sont chiffrées et bien conservées dans le smartphone.

La fiabilité

Jusqu’à aujourd’hui, les dispositifs de reconnaissances faciales qui sont implantés sur les smartphones sont toujours en cours de perfectionnement. La technologie présente encore quelque limite au niveau de la fiabilité. En effet, les smartphones qui sont dotés de cette technologie ne sont pas encore parfaitement capables d’assurer le traitement d’informations complètes pour que la cartographie du visage qui est scanné soit totalement fiable. De plus, l’analyse du visage qui se trouve devant l’appareil prend une petite seconde. Le déverrouillage du téléphone ne se fait donc pas en moins d’une seconde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *